Skip to content

Ne pas s’endetter pour la rentrée scolaire

Je sais! Oui, je sais! J’ai choisi de parler de la prochaine rentrée scolaire alors que la présente année scolaire n’est même pas encore terminée. Mais, si j’aborde le sujet dès ce 16 juin, c’est que beaucoup de familles tendent à s’endetter lourdement pour la rentrée scolaire. Fournitures scolaires, sacs à dos, boîtes à lunch, chaussures, vêtements, appareils électroniques, etc. Lorsqu’on additionne toutes ces dépenses, on frise facilement un montant de plus de 500 $ par enfant. Voici donc quelques conseils qui vous aideront à éviter un surendettement lors de la prochaine rentrée scolaire.

Mettez de l’argent de côté pour la rentrée scolaire

Puisque ces dépenses annuelles sont récurrentes, il est possible de mieux les prévoir et de planifier en conséquence. Alors, pourquoi ne pas aller à votre banque pour y ouvrir un compte d’épargne réservé à ces fins, dans lequel vous effectuerez des dépôts réguliers? Il vous suffira d’y déposer 10 $ chaque semaine pour accumuler 520 $ par année, qui pourront dès lors servir à régler des dépenses de la rentrée scolaire.

Dressez l’inventaire de tout le matériel scolaire réutilisable

Lorsque vos enfants ont terminé leur année scolaire, dressez l’inventaire de leur matériel scolaire restant. Triez et conservez tout article qui pourrait servir l’année scolaire suivante.

Dressez la liste des articles manquants à acheter

Des études démontrent que les parents qui magasinent sans liste pour la rentrée scolaire dépensent en moyenne 23 % de plus que les autres parents.

Dès que l’école vous aura fait parvenir la liste du matériel scolaire nécessaire, considérez-la en regard de votre inventaire d’articles réutilisables. Dressez la liste des articles manquants à acheter, et veillez à la respecter. Les commerçants sont passés maîtres dans l’art de favoriser la surconsommation, grâce à des techniques de marchandisage et à des affiches accrocheuses. Ne vous laissez pas tenter!

Faites participer vos enfants

Passez en revue avec vos enfants la liste des articles à acheter. Assurez-vous qu’ils comprennent bien que vous n’achèterez que ce qui figure sur cette liste. Vous diminuerez ainsi la possibilité qu’ils vous demandent d’acheter tout ce qu’ils voient. Sans compter que, s’ils essaient de le faire, il vous sera plus facile de refuser.

N’achetez que le strict minimum

Il est souvent possible de réaliser des économies une fois passé le marathon des achats de la rentrée scolaires. N’achetez donc que le strict minimum au début de l’année scolaire. Vous pourrez toujours vous procurer le reste lorsque les magasins se mettront à offrir des soldes. D’ailleurs, puisque vos enfants réutilisent du matériel de l’année scolaire précédente, vous disposerez du délai nécessaire.

Les soldes représentent aussi une bonne occasion de faire des provisions pour les rentrées scolaires ultérieures. Vos enfants auront besoin chaque année de crayons à mine, de gommes à effacer et de feuilles lignées. Aussi bien vous constituer une réserve de ces articles pendant qu’ils sont offerts à rabais.

Fixez un budget pour les vêtements

Au moment de la rentrée scolaire, profitez du magasinage de vêtements pour inculquer à vos enfants certains rudiments de gestion financière. Commencez par dresser un budget et par faire la liste des vêtements à acheter. Accompagnez ensuite vos enfants dans leur magasinage. Cette expérience leur permettra de constater par eux-mêmes qu’il existe des écarts de prix entre les vêtements de marques populaires et les autres. De plus, ils auront à faire des choix au moment de considérer un achat afin de respecter leur budget.

Cherchez de l’aide si vous faites face à de sérieux problèmes de dettes

Certaines familles qui font face à de sérieux problèmes de dettes peinent à acquérir certains articles essentiels pour la rentrée scolaire. Si vous ne croyez pas pouvoir vous sortir indemne du prochain marathon des achats de la rentrée scolaire, commencez dès aujourd’hui à chercher de l’aide. Vous avez trop de comptes à payer? Votre salaire est saisi? Heureusement, il existe des solutions. N’hésitez donc pas à communiquer avec les professionnels de Ginsberg Gingras qui sauront vous aider.

Chantal Gingras

Présidente, FCIRP, Syndic autorisée en insolvabilité

Bureau principal : Gatineau (Hull)
Téléphone : 819-776-0283

Articles similaires