La cote de crédit après une faillite

Retour à Publications
cote de crédit après une faillite

La cote de crédit après une faillite

Parfois, entacher sa cote de crédit en déclarant faillite demeure la seule solution pour se sortir de ses dettes. Mais, est-ce une bonne idée?

Il m’arrive de rencontrer des gens qui refusent de faire faillite ou de déposer une proposition de consommateur tout simplement par crainte de nuire à leur cote de crédit. S’il est tout à fait légitime d’envisager d’autres options pour régler un problème de dettes, il faut cependant le faire pour les bonnes raisons. Or, selon mon expérience, la peur de nuire à sa cote de crédit n’en est pas une!

  • Premièrement, si vous éprouvez des problèmes de dettes, votre cote de crédit est sans doute déjà en mauvais état.
  • Deuxièmement, prenez également en compte votre santé. Qu’est-ce qui est le plus important? De maintenir votre cote de crédit à son niveau actuel ou de régler vos dettes une fois pour toutes, et d’évacuer du même coup le stress qui vous ronge depuis si longtemps?

Une tache sur votre cote de crédit

Oui, il y aura une note à votre dossier de crédit après une faillite. Votre cote chutera à R9. Elle va s’y maintenir pour six (6) ans après la fin du processus, dans le cas d’une première faillite. Même chose pour une proposition de consommateur, sauf que votre cote de crédit remontera à R7 après trois (3) ans. Il faut cependant que les modalités de votre entente avec les créanciers aient été intégralement respectées.

Par contre, selon votre situation, les avantages pourront surpasser l’inconvénient de cet impact sur votre cote de crédit. Ainsi, notamment :

  • Vous aurez l’occasion d’amorcer un nouveau départ.
  • Les agences de recouvrement cesseront de vous harceler.
  • Vous profiterez d’une protection contre la saisie de votre salaire.

Améliorer votre cote de crédit

Améliorer votre cote de crédit constituera peut-être pour vous une priorité lorsque vous aurez été libéré de votre faillite. Bien qu’il n’y ait pas de formule magique, adopter de bons comportements en matière de solvabilité peut contribuer à atteindre cet objectif. Ainsi, par exemple :

  • Assurez-vous de payer vos factures à temps. Les paiements en retard nuisent à votre cote de crédit. Adhérez aux paiements par prélèvement préautorisé qu’offrent nombre de fournisseurs de services, si cela peut vous aider.
  • Maintenez vos soldes en dessous de 75 % du crédit disponible sur vos cartes de crédit et sur vos marges de crédit.
  • Évitez de faire plusieurs demandes de prêt. Chaque demande laisse une trace à votre dossier et le fait d’effectuer de nombreuses demandes peut être perçu négativement par les prêteurs.

Au-delà de la cote de crédit, les gens oublient souvent combien il importe de se mériter la confiance des prêteurs. Voici donc d’autres démarches que vous pourrez entreprendre pour regagner la faveur des institutions financières.

  • Conservez votre emploi et maintenez un revenu fixe.
  • Évitez les déménagements fréquents.
  • Ouvrez un compte d’épargne ou de placement, et faites-y des versements réguliers.
  • Si vous le pouvez, faites une demande de prêt pour investir dans un REER (un prêt REER).
  • Démontrez que vous êtes capable de respecter un budget équilibré et de bien contrôler vos dépenses.
  • Trouvez un endosseur. Mais assurez-vous de respecter les modalités de l’entente de remboursement, afin d’éviter que votre endosseur soit lui-même contraint d’assumer le fardeau de votre dette.

N’oubliez toutefois jamais que les facteurs les plus importants pour retrouver une bonne cote de crédit sont le temps et une saine gestion du crédit. En effet, seul le temps peut effacer les notes moins favorables de votre historique de crédit. Parallèlement, en démontrant vos saines habitudes de gestion du crédit, vous fournissez la meilleure preuve de votre capacité à rembourser vos dettes.

S’adresser aux autres sources de crédit

Si les institutions financières usuelles refusent de vous consentir un prêt, vous pouvez toujours vous adresser à d’autres sources de crédit. Il y a cependant un prix à payer pour y avoir recours, à savoir notamment des frais d’intérêts plus élevés. De plus, le risque de retomber dans la spirale de l’endettement est alors bien réel. Soyez donc prudent et ne faites appel à ces autres sources qu’en tout dernier recours.

Equifax et TransUnion

Au Canada, les agences d’évaluation de crédit sont Équifax et TransUnion. Vous pouvez, une fois par année, commander gratuitement votre dossier de crédit auprès d’une de ces agences.

  • Cliquez ici pour commander votre dossier de crédit chez Equifax.
  • Cliquez ici pour commander votre dossier de crédit chez TransUnion.

Si vous croyez que votre niveau d’endettement nuit à votre cote de crédit, n’hésitez pas à communiquer avec un syndic de faillite de Ginsberg Gingras. Vous obtiendrez alors de judicieux conseils et en apprendrez davantage sur les solutions qui s’offrent à vous.

Chantal_Gingras-img-2017

Chantal, Gingras, CIRP, SAI

Syndic autorisée en insolvabilité

Travaillant au sein de l’entreprise depuis 1993, Chantal Gingras possède une solide expertise dans le domaine de l'insolvabilité commerciale et personnelle. Elle obtient sa licence de syndic autorisé en insolvabilité en 1999.

Elle est une membre très active au sein de la communauté de même qu’auprès de nombreuses associations professionnelles.

Elle succède à Claude B. Gingras à titre de présidente de l’entreprise le 1er janvier 2013.

Retour à Publications
Vous avez une question ?
Nous vous répondrons en 24 heures ou lors de la prochaine journée ouvrable.