Blogue

octobre 2014

le divorce une cause principale de faillite

Le divorce, une cause principale de faillite

Le divorce mène bon nombre de Canadiens à la faillite. Il s’agit d’un phénomène plutôt alarmant quand on considère que les prévisions en matière de divorce indiquent une intensification de cette tendance. Selon une étude publiée sur Canoë en 2011, 67 % des couples mariés après 1990 vivront un divorce d’ici 2030. (suite…)

septembre 2014

education financiere des enfants commence a la maison

Assurer l’éducation financière de ses enfants

L’éducation financière des jeunes de 17 à 24 ans laisse à désirer. Tel est le constat qui s’impose pour 87 % des étudiants de niveau postsecondaire qui ont participé à un sondage RBC, dont les résultats ont été publiés le 3 septembre 2014. Or, les jeunes s’accordent avec leurs parents sur la nécessité d’avoir de plus solides connaissances en matière de finances personnelles. (suite…)

juillet 2014

perte emploi surendettement ginsberg gingras

Perte d’emploi et surendettement

La perte d’emploi constitue une cause directe de surendettement. D’un côté, il y a moins d’argent pour rembourser ses dettes. De l’autre, il faut recourir davantage au crédit pour pallier le salaire manquant. Une fois enclenché, c’est un cycle difficile à freiner. (suite…)

baby boomers, aînés, retraite et faillite

À la retraite, plus de baby-boomers et d’aînés sont forcés de faire faillite

Personne ne veut se voir dans l’obligation de se déclarer en faillite. Encore moins à l’aube de la retraite, ou encore, une fois retraité. Malheureusement, les statistiques du Bureau du surintendant des faillites Canada démontrent clairement une forte hausse des faillites au sein de ces populations. (suite…)

cartes de credit faillite et abus du systeme

Faillite, cartes de crédit et fraude

Est-ce une bonne idée de dépenser à profusion, pour atteindre la limite de ses cartes de crédit avant de se déclarer en faillite ? Aussi bien en profiter pour s’offrir une frénésie de magasinage, ou ce barbecue en inox de 85 000 BTU avec bruleurs latéraux et tournebroche, non ? Pourquoi ne pas aller jusqu’à prévoir une avance d’argent pour être en mesure de régler les frais liés à la faillite elle-même ? (suite…)

juin 2014

j'ai trop de dettes quoi faire

J’ai trop de dettes. Que faire ?

Au cours des dernières années, il est incontestable que le ratio de dettes des ménages canadiens a considérablement progressé. Les chroniqueurs financiers qui en font abondamment état dans les médias économiques révèlent une multitude de statistiques pour appuyer leurs dires. En voici une autre : le ratio d’endettement des ménages qui se chiffrait à 66 % en 1980 a atteint 164 % au 4e trimestre de 2013. Une progression de près de 100 points ! (suite…)

Un prêt étudiant est un fardeau pour les jeunes adultes

Un prêt étudiant est un fardeau pour les jeunes adultes

Des signes encourageants nous font enfin percevoir l’approche de l’été. Cette période de l’année coïncide évidemment avec la fin des classes. Pour bon nombre d’étudiants, cela signifie la conclusion de leur parcours scolaire avec l’obtention de leur diplôme d’études collégiales, de leur baccalauréat, de leur maîtrise ou même de leur doctorat. Pour certains, les célébrations ne seront cependant que de courte durée puisqu’ils seront tenus de rembourser leur prêt étudiant. (suite…)

mai 2014

attention aux offres faciles pour sortir de l'endettement

Attention aux offres faciles pour sortir de vos dettes

Chaque débiteur vit une situation unique ; la solution pour régler ses dettes doit donc l’être aussi. Mais attention aux offres faciles. Un professionnel consciencieux, par conséquent, ne devrait jamais garantir un résultat sans avoir préalablement analysé le dossier de son client. Malgré tout, certains n’hésitent pas à annoncer des offres sensationnelles telles que « Réduisez vos dettes de 70 % sans faire faillite ». La majorité du temps cependant, ces offres sensationnelles ne sont que de sensationnelles campagnes de marketing visant à tirer profit de gens en situation de vulnérabilité économique. L’objectif est d’attirer un maximum de clients potentiels même si, en réalité, l’offre en question ne s’applique qu’à une infime partie d’entre eux. (suite…)

Vous avez une question ?
Nous vous répondrons en 24 heures ou lors de la prochaine journée ouvrable.